La Transberrichonne – 11 novembre 2008

Le château de Sarzay et ses dépendances

11 novembre 2008 – Ce matin, José et moi (seuls membres du club présents) prenons le départ de la Transberrichonne. La plus célèbre des randonnées VTT du département de l’Indre fête cette année sa 19e édition. Le départ est donné vers 9 H 05 du plan d’eau de Neuvy-Saint-Sépulchre. Ce sont environ 280 vététistes qui s’élancent en groupe pour au choix : 15, 25, 45 ou 70 km pour les plus sportifs. Nous nous inscrivons pour les 45 km.

Le début du circuit nous fait traverser le bourg de Neuvy, nous prenons rapidement un chemin qui nous conduira sur les terres de Tranzault en passant par un sentier en sous bois de type « bauge à cochon » bien argileux. Ca donne, en partie, la couleur de ce qui nous attend sur le parcours. En effet, malgré des parties relativement roulante, l’ensemble de la randonnées reste assez humide, voire gras.

Les premières côtes, empruntées au tracé de la dernière randonnées de Tranzault, déjà très difficiles en été nous obligent à mettre pied à terre tellement c’est glissant… et pentu. José m’avait déjà distancé depuis le premier passage à gué qui avait formé un bouchon, la passerelle étant étroite. Il aura continué sur les 45 km.

Anticipant la difficulté à venir vu ce que les premiers kilomètres nous avaient offert, je me résigne à bifurquer sur le circuit des 25 km, d’autant plus que je me retrouvai « seul », je n’aurai pas eu la motivation ni la force de faire la grande boucle… et je ne regrette pas :)
Les sentiers que nous utilisons sont souvent en herbe voire en terre alternant du très praticable et du beaucoup plus boueux. En atteste ma tête ci-dessous dans la galerie photos.

Ainsi, la randonnée va me faire traverser la commune de Sarzay où le ravitaillement est d’ailleurs situé… et pas n’importe où, puisque c’est dans l’enceinte du célèbre château de Sarzay que nous attendent boissons et victuailles variées (chocolat, fruits, cake, pain d’épices, etc.).

Nous reprenons ensuite la route (enfin les chemins) pour arriver sur le territoire de Fougerolles. Une erreur d’appréciation d’un fléchage me fera perdre un instant le véritable itinéraire en compagnie d’un autre cycliste. J’en profiterai même pour chuter légèrement dans une descente. Une ornière un peu grasse me bloquant la roue, je me retrouvais sur les fesses !! (merci le casque encore une fois). Bref. Nous repartons en quête du bon chemin après un petit détour. C’est dans le hameau voisin que nous retrouverons la piste qui nous ramènera jusqu’à Neuvy et à l’arrivée.

Durant ce trajet en Boischaut Sud, nous aurons donc descendu de belles descentes comme je les adore et monté des côtes comme je les déteste ! mais bon parait-il que cela va de paire ! :P

C’est donc une belle randonnée que nous avait concocté l’AC Luant. Le temps était de la partie. Pourtant, la pluie avait inquiété nombre d’entre nous, vue ce qui était tombé la nuit précédente. Pour ma première « TransB » (pour les intimes), je suis donc très satisfait, j’ai roulé à mon rythme en gérant la difficulté au fur et à mesure.
A l’arrivée les vélos sont bien crottés et les cyclistes bien maculés également. De l’avis des habitués cette édition était loin d’être la plus boueuse. Qu’en sera-t-il l’année prochaine pour les 20 ans de cette célèbre randonnée ?

Merci aux organisateurs dont la bonne humeur était bien agréable et à l’an prochain.

Vous pouvez consulter l’article de La Nouvelle République du 12 novembre 2008 consacré à l’événement. De belles photos y sont présentes.

NB : José, peux-tu me faire passer un résumé de ta rando sur les 45 km ?

Les photos sont disponibles ci-dessous :

Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux RSS afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux RSS.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont clos pour le moment.